HISTOIRE

CHÂTEL-GUYON

Moyen-âge : La construction de la ville de Châtel-Guyon est différente de celle des autres stations thermales. Elle n’a pas été bâtie autour des sources au temps des gallo-romains mais autour de la colline du Calvaire où les paysans cherchèrent protection.

1595 : La colline du Calvaire marque l’emplacement de l’ancienne forteresse du Comte Guy II qui fût démantelée sur ordre de Riom. Châtel-Guyon lui doit son nom car la citadelle s’appelait alors «Castrum Guidonis» (château de Guy), puis «Castel Guidonem» et enfin «Châtel-Guyon».

A partir de 1855 : Suite à la découverte des propriétés rares des eaux de Châtel-Guyon, un quartier thermal somptueux voit le jour. Elles sont uniques en Europe pour leur teneur en magnésium.

1901 : Comme la plupart des stations thermales de France, Châtel-Guyon se dote d’un Casino et d’un Théâtre. Il a été revu et corrigé par le célèbre Edouard Niermans, architecte du Moulin Rouge, du Casino de Paris et du Negresco à Nice.

Années 1920 : Au temps des « années folles », des sultans, des rois arabes, des notables d’Afrique ou encore des Maharadjahs des Indes fréquentent la station. En 1886, Guy de Maupassant séjourne à Châtel-Guyon, lieu où il situera son roman « Mont Oriol ».

LES SOURCES

Comme son nom l’indique, chaque logement du Pavillon des Sources désigne l’une des 28 sources thermales qui ont fait ou font encore la renommée de Châtel-Guyon.

1878 : Le docteur Baraduc fonde la Société des Eaux Minérales de Châtel-Guyon et met tout en place pour assurer la prospérité de la station thermale : construction d’une salle d’hydrothérapie près de l’établissement thermal et de la buvette de la source Carnot.

 

1885 : La source Marie est découverte par le pharmacien clermontois Jules Mathivat qui l'exploite jusque dans les années 1910 et commercialise l’eau « Purga » qui guérit la constipation.

 

1902 : Initialement située à proximité de l’Hôtel des Bains Lacroix, la buvette de la source Yvonne a été déplacée sur le domaine de la Société des Eaux Minérale de Châtel-Guyon. Aujourd’hui elle se situe à proximité du Splendid Hôtel.

 

1908 : Benjamin Chaussemiche, architecte des Grands Thermes, construit un édicule en pierre de Volvic destiné à abriter les sources Germaine et Deval. Il met également en scène la source Marguerite en réalisant une demi-grotte protégée par un dolmen celtique. La source Louise est, quant à elle, recouverte d’un pavillon en ciment armé revêtu de verre et de faïences de couleurs.

Une station thermale tournée vers l'avenir

Présentation en quelques chiffres du futur Resort Thermal "nouvelle génération" qui ouvrira ses portes en 2020

  • Investissement de 33 millions d'euros

  • Accueillir 10 000 curistes

  • Allongement de la période de cure à 294 jours

  • Création de 80 emplois d'ici à 7 ans

  • Résidence médicalisée de 60 appartements

  • 1 Spa, 1 restaurant et 1 centre de recherche

NOUS CONTACTER

TEL: 07 86 36 39 23

E-MAIL: lepavillondessources@gmail.com

NOUS SUIVRE

  • Facebook Clean
  • Twitter Clean
  • White YouTube Icon
  • White Instagram Icon

© 2018 by  Le Pavillon des Sources, created with Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now